2 dates à venir

Ven 23 juin à 14h30 et 20h - Sam 24 juin à 20h

Espace François Mauriac à Sevran

Sevran Beaudottes (93)

dimanche 22 octobre 2017 à 21h

Festival des Tréteaux du Maroni

St Laurent-du-Maroni - Guyane

Médias

Portraits de territoire

Résumé

 

En plaçant l’imaginaire et la créativité de chaque individu au cœur du dispositif, l’identité et la culture des individus et des territoires sont enrichis et valorisés. Les portraits conversent et les territoires dialoguent.

Contacts :
Laurence Plon
​01 55 89 12 52 – 07 86 35 42 55 – laurence.plon@treteauxdefrance.com

Carole Tieze
01 55 89 12 60 – 06 82 14 80 16 – carole.tieze@treteauxdefrance.com


Calendrier des prochains Portraits de territoire

du 23 au 24 juin à 19h30 à l'Espace François Mauriac à Sevran

Réservation : 01 41 52 45 73 / 01 41 52 45 30
Production Tréteaux de France, Centre dramatique national / Théâtre de la Poudrerie avec la participation de la ville de Sevran
Metteurs en scène : Anouch Paré, Valérie Suner, Christophe Moyer et Matthieu Roy 
Comédiens : Solenn Goix, Julien Leonelli, Sylvain Méallet
Texte : Diane Calma
Tournage et montage : Diane Calma et Thomas Pendzel 
 

Le 22 octobre 21h à Saint-Laurent-du-Maroni (Guyane) dans le cadre du Festival des Tréteaux du Maroni
Production Tréteaux de France, Centre dramatique national / Le Centre dramatique Kokolampoe
Metteurs en scène : Ewlyne Guillaume, Valérie Goma, Gregory Alexander et Yann Laforge 
Texte : Patrick Verschueren
avec le soutien de la DAC Guyane, la Ville de Saint-Laurent du Maroni, la Collectivité territoriale de Guyane et le Fonds Leader de la Communauté de l'Ouest guyanais.

Les portraits théâtraux à partir de recueils de récits de vie.
Il s'agit de réaliser une série de portraits théâtraux et vidéo grâce aux recueils des récits de vie des habitants de votre territoire selon une spécificité, une envie que nous trouverons ensemble.

•  D’abord écouter et recueillir
Un interviewer/confident et un vidéaste recueillent les récits des personnes qui ont envie de participer au projet. 

Ces personnes témoignent, seules, dans le cadre qui leur plait, et racontent des moments de leur vie, guidées par les questions du confident. Ne sont pas recherchés des récits extraordinaires, mais la confiance et le désir de s’exprimer, la simplicité. Les récits recueillis doivent venir de personnes de tout âge, de toute condition, ils doivent représenter la plus grande diversité possible. Ce sont les récits précieux du quotidien, de tout un chacun, merveilleusement unique dans sa vision des choses.

Ensuite, un long travail de visionnage et de montage se fait afin de sélectionner un bref passage dans chaque récit, quelques minutes, en accord avec la personne filmée.
Ce passage est transcrit, sans aucune modification, sans aucune réécriture. C’est cet écrit qui va être remis à des comédiens et à un metteur en scène pour qu’ils en réalisent, de leur côté, la théâtralisation, sans aucun renseignement sur la personne qui a témoigné et sans avoir vu la vidéo. Ils restent ainsi libres de mettre en images tout ce que leur imagination leur suggère à partir de la transcription mot à mot du récit.

•  La restitution
Quelques mois après, voici venu le temps du spectacle ! La représentation en public rassemble en une même soirée les moments théâtraux et les moments filmés. Cinq, six, sept portraits par soirée. Successivement, d’abord la version théâtrale, ensuite un écran descend sur le plateau et nous découvrons la version filmée. Le « personnage », puis la « personne ». C’est cette découverte - que l’équipe théâtrale et le public font d’ailleurs ensemble - avec parfois de singulières coïncidences, avec parfois de grandes surprises, qui créée un suspens, un humour pétillant.

C’est aussi la rencontre entre les diverses personnes qui ont participé au projet, leurs amis, leur famille, les équipes artistiques, le public, qui fait de ces Portraits un chaleureux moment de partage et un spectacle pas comme les autres.

 

Les expériences réalisées nous montrent combien ce spectacle est une source de lien social. En plaçant l’imaginaire et la créativité de chaque individu au cœur du dispositif, l’identité et la culture des individus et des territoires sont enrichis et valorisés. Les portraits conversent et les territoires dialoguent.

Après plusieurs collectes sur le territoire français, ces créations donneront naissance à une restitution citoyenne et théâtrale de plus grande envergure.

Les Tréteaux de France ont associé à cette démarche artistique un travail photographique confié au collectif de photographes du Bar Floréal.

Ces portraits sont réalisés en partenariat avec les acteurs artistiques et culturels locaux qui mettent en scène et interprètent ces projets. Quatre portraits d’habitants sont généralement restitués par soirée.