Stage de réalisation

Résumé

Renouant avec les aventures fondatrices de Gabriel Monnet ou de René Jauneau, la pratique du stage de réalisation des Tréteaux de France conduit à la transformation du rapport entre «Créateur » et « Consommateur culturel ».

Tel un laboratoire d’innovations artistiques et pédagogiques, le stage de réalisation permet de valoriser la pratique et la création théâtrale dans une exigence commune. Il repose sur l'implication des participants de la conception à la réalisation finale.

Contact infusion - action artistique : Carole Tieze

01 55 89 12 60 – 06 82 14 80 16– carole.tieze@treteauxdefrance.com

Création, transmission, formation, éducation populaire se conjuguent et se réinventent ensemble.

D'une mutation technologique à l'autre, d'une restructuration de l'économie de marché à l'autre, les instruments proposés à notre consommation se multiplient. On nous en vante l'étendue des usages possibles. Mais au-delà des frénésies et des ostentations, à quelle maîtrise des outillages nous invite-t-on ?

"Ce système détruit les savoirs, c’est-à-dire aussi l’estime de soi et des autres" (Bernard Stiegler).

Le théâtre, tel que les Tréteaux de France souhaitent le concevoir et le faire partager, se veut vecteur de la construction de soi. 
D'une construction de soi singulière et sociétale à la fois.

Il s’agit donc d’ouvrir des chantiers, d’interroger le théâtre et, plus largement, les arts de la scène, les arts des mots afin de renouveler, valoriser les capacités individuelles et collectives de production symbolique. Il est ici question d’éducation artistique et d’éducation citoyenne. Le théâtre, espace de l’adresse à l’autre, de l’incarnation du verbe et de l’écoute devient une formidable école du savoir être.

La Forge de pratique théâtrale souhaite renouer avec les aventures fondatrices que furent les stages de réalisation que des Gabriel Monnet ou René Jauneau, conseillers techniques et pédagogiques, ont conçus il y a fort longtemps. L'expérience de l'ARIA en Haute Corse a montré ce que ce mode de partage du théâtre, ouvert à des participants d'horizons divers, pouvait produire de désir et d'exigence artistique.

La mise en œuvre de La Forge se fera dans un cadre coopératif, en mutualisant des moyens, des expériences et des savoir-faire. Elle doit permettre de fédérer les compétences et de tisser des liens entre des acteurs d’univers qui se rencontrent très rarement, voire jamais. 
Chaque étape de La Forge sera unique, construite sur mesure, dans l’ouverture et le dialogue nécessaires à l’expérimentation et à l’innovation.

•   Les participants à ces rencontres sont des artistes professionnels, des professionnels de la formation, de l’animation, de la santé… , des praticiens amateurs et des spectateurs.

•   La durée peut être étudiée mais elle ne peut être inférieure à 3 semaines.

•   Le nombre de participants dépend de la durée. Il peut aller jusqu’à une cinquantaine pour une durée de 5 semaines. 
•   Des ateliers de formation pluridisciplinaires et des ateliers de réalisation sont organisés en alternance.

•   Des journées de restitution permettent de présenter en public les propositions artistiques réalisées et d’échanger sur ces expériences.