Pantagruel

De François Rabelais - Mise en scène de Benjamin Lazar

Résumé

Avec Olivier Martin-Salvan
Musiciens : Benjamin Bédouin et Miguel Henry
Mise en scène : Benjamin Lazar
Assité de Amélie Enon
Composition musicale : David Colosio
Recherche dramaturgique : Mathilde Hennegrave
Scénographie et costumes : Adeline Caron
Régie générale et lumières : Fabrice Guilbert

Avec le soutien des Tréteaux de France - Centre dramatique national, L'Athénée Théâtre Louis Jouvet, Théâtre de l'incrédule

 

Puisant son inspiration dans des sources populaires, François Rabelais a créé une galerie de personnages restée célèbre en même temps qu'il a totalement bouleversé la langue française. Lire Pantagruel aujourd'hui, c'est effectuer un retour aux sources de notre langage et de notre imaginaire.

La langue de François Rabelais, à la fois savante et charnelle, appelle le théâtre : les archaïsmes de vocabulaire et de construction se clarifient lors de la lecture à voix haute et deviennent même des appuis de jeu. C'est pourquoi le spectacle utilise la langue originale de Rabelais.

La langue de Rabelais appelle la musique : Rabelais à voix haute, c'est d'abord un réveil de sons inouïs que l'on provoque. La musique explorera un vaste territoire, du bruit à la note, du vacarme à l'harmonie céleste. Elle s'articulera autour d'un dialogue entre la musique ancienne et les musiques actuelles.

Production déléguée : Tsen Productions

Coproduction : Incroyable compagnie, Théâtre de Cornouaille - Scène nationale de Quimper, CDDB Théâtre de Lorient - Centre Dramatique National, Théâtre National Populaire de Villeurbanne, Théâtre des 13 vents - Centre Dramatique National, Théâtre du Château d'Eu

Avec l'aide de : Tréteaux de France - Centre Dramatique National, L'Athénée Théâtre Louis Jouvet, Théâtre de l'incrédule